Prix Brain Prize 2014 - Stanilas Dehaene [da]

Le lauréat français du prix Brain Prize, Stanilas Dehaene, a été annoncé lundi 10 mars à Copenhague

JPEG

Le Brain Prize est décerné par la Fondation européenne Grete Lundbeck pour la recherche sur le cerveau. Il s’agit d’un prix décerné à un ou plusieurs scientifiques qui se sont distingués par leur contribution remarquable à la recherche européenne sur le cerveau.

Les noms des lauréats 2014, Stanislas Dehaene (FR), Giacomo Rizzolatti (IT) et Trevor Robbins (GB), ont été rendus publics lundi 10 mars 2014 à Copenhague.

Les trois scientifiques ont mis à jour des perspectives extraordinaires concernant l’interprétation des compétences, de la capacité mathématique, de la motivation du comportement, et des interactions sociales. Ils sont célèbres pour leur travail d’interprétation de connaissances tirées de la recherche fondamentale pour obtenir une meilleure compréhension des troubles cognitifs et comportementaux humains, ainsi que de leurs traitements. Chacun des chercheurs a effectué des découvertes révolutionnaires concernant des mécanismes complexes liés à l’éducation, la santé mentale, et l’interaction sociale.

Le président du conseil de la Fondation, le professeur Povl Krogsgaard-Larsen, explique : Nous sommes fiers d’honorer ces trois scientifiques en leur décernant le Brain Prize 2014. Leurs thèmes de recherche englobent une large variété de problèmes relatifs aux fonctions cérébrales supérieures. Ces trois lauréats sont complémentaires ; ensemble, ils constituent un trio exemplaire. Nous sommes enchantés d’attribuer le prix de cette année à des scientifiques œuvrant pour une meilleure compréhension et un meilleur traitement des maladies comportementales et cognitives qui représentent de lourds fardeaux pour la société. Il s’agit de la quatrième remise du Brain Prize depuis 2011, ce qui montre l’étendue du rayonnement de la Fondation. Nous sommes convaincus que les neuroscientifiques danois gagneront énormément à travailler auprès des lauréats.

Le lauréat français, Stanislas Dehaene, est professeur au Collège de France à Paris et directeur de l’unité Inserm-CEA de neuro-imagerie cognitive à Gif-sur-Yvette. Il a dans un premier temps étudié les mathématiques et l’informatique mais son intérêt s’est depuis lors porté sur la neuroscience cognitive.

JPEG

Grâce à d’importantes recherches sur des patients ayant subi des lésions cérébrales, mais aussi par l’observation et l’imagerie cérébrale humaine, Stanislas Dehaene a découvert que les techniques de soustraction et de multiplication font appel à différents réseaux du cerveau. Il a découvert les mécanismes neuronaux liés à la perception des lettres et des mots, mais aussi l’origine des troubles de la lecture engendrés par des lésions cérébrales. Il a également développé d’ingénieuses méthodes visant à démontrer que la perception consciente d’un événement sensoriel est liée à une activité dans un réseau spécifique de régions des cortex frontal et pariétal. Dehaene a inventé un logiciel pour traiter les difficultés infantiles d’apprentissage des mathématiques et un test de perception pour les patients à différents stades de coma.


Les trois scientifiques se rendront à Copenhague le 1er mai prochain pour recevoir le prix commun d’un million d’euros. Le prix sera offert par S.A.R la princesse héritière.

Plus d’informations : http://www.thebrainprize.org/

Dernière modification : 10/03/2014

Haut de page