Patrick Modiano, lauréat du prix Nobel de littérature [da]

L’écrivain français Patrick Modiano a été récompensé par le prix Nobel de littérature « pour l’art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l’Occupation », a précisé la prestigieuse Académie suédoise dans un communiqué diffusé jeudi 9 octobre à la mi-journée.

Six ans après J.M.G. Le Clézio (2008), Modiano est le quinzième auteur français distingué par cette récompense suprême.

Né en 1945, Patrick Modiano a effectivement fait de l’Occupation l’élément central d’une oeuvre où se mêlent constamment autobiographie et fiction. L’Occupation, c’est d’abord et avant tout le contexte dans lequel se rencontrent ses parents. Une mère flamande et un père juif, Albert Modiano, aux fréquentations louches, pratiquant, sous une fausse identité, le marché noir pendant la guerre. Cette époque qu’il n’a pas connue, il s’y réfère inlassablement dans une quête d’identité – autre obsession de l’auteur – qui passe par le questionnement de la mémoire, mémoire qu’il n’hésite pas à faire remonter à des périodes antérieures à sa naissance – comme si ce jouait une sorte de déterminisme du roman familial qui nous constituerait tous.

En 1968, il publie son premier livre, La Place de l’étoile, un titre à deux lectures qui donnera le la de son oeuvre à venir. Le roman a immédiatement un immense retentissement dans le monde des lettres françaises, et l’auteur ne cessera par la suite de ravir la critique jusqu’à son prix Goncourt, dix ans plus tard pour Rue des boutiques obscures.

Auteur également de nombreux scenarii (on lui doit notamment Lacombe Lucien de Louis Malle – 1974), Patrick Modiano a écrit 28 romans et est aujourd’hui une figure majeure de la littérature française et désormais internationale.

Deux romans de Patrick Modiano ont été traduits en danois, Les Boulevards de ceinture (Forstædernes boulevarder, Gyldendal, 1974), et Fleurs de ruine (Askeblomster, Per Kofod, 1994).

Source : Institut français du Danemark

Dernière modification : 14/10/2014

Haut de page