La Quinzaine nordique n°82

La Quinzaine nordique est réalisée par le Service économique régional deux fois par mois. Elle rassemble des brèves économiques et financières sur les cinq pays nordiques.

Danemark

PNGOW Bunker. 2ème groupe danois par le chiffre d’affaires, spécialisé dans l’achat et la vente de combustibles pour les cargos, OW Bunker a annoncé sa mise en faillite le 7 novembre alors qu’il a été introduit en bourse fin mars 2014. Cette faillite résulterait de pertes de l’ordre de 1,6 Mds DKK (env. 200 M €) liées à l’activité de trading sur le prix du pétrole d’une filiale à Singapour. 600 employés (dont la moitié à l’étranger) sont concernés par la faillite du groupe, dont le siège est basé à Nørresundby (commune d’Aalborg) et dont l’actionnaire majoritaire était le fonds suédois Altor (propriétaire du fabriquant de skis français Rossignol). L’impact serait limité pour les établissements bancaires exposés à OW Bunker (Rabobank, ING Bank et, concernant le Danemark, Nordea et Spar Nord).

APD. L’Aide publique au développement danoise devrait être augmentée de 135 M € dans le cadre de la loi de Finances 2015 et représenter 0,87 % du PIB en 2015 contre 0,83 % en 2014. En raison de l’afflux actuel de réfugiés au Danemark, certains changements de priorité devraient être effectués dans le cadre de l’enveloppe allouée à l’aide au développement.

Internationalisation. Le Ministre du commerce extérieur et du développement, Mogens Jensen, a lancé le 12 novembre 2014 le « Forum Economique International ». Pour les deux prochaines années, une trentaine de chefs d’entreprises et d’institutionnels, parmi lesquels Arla, Carlsberg, Maersk, la confédération des industries (Dansk Industri) et le syndicat agricole (Landbrug & Fodevarer), se réuniront régulièrement pour trouver des moyens d’encourager davantage d’entreprises danoises à s’ouvrir à l’international (seules 10 % exportent aujourd’hui) et pour faciliter la transition vers de nouveaux marchés pour les entreprises déjà exportatrices. Le thème de ce premier forum, à huis clos, était les marchés émergents.

Finlande

Slush. Slush (18-19 novembre 2014), l’un des principaux salons au monde dédiés aux start-up et aux investisseurs, vient de clôturer sa septième édition sur des chiffres records : 3600 startups et 750 investisseurs présents soit 13 000 visiteurs de 79 pays. La Secrétaire d’Etat chargée du Numérique, Axelle Lemaire, s’y est exprimée à l’occasion de son déplacement de deux jours en Finlande. Le salon a également accueilli le Premier ministre finlandais Alexander Stubb, le Premier ministre estonien Taavi Roivas, le Vice-premier ministre chinois Wang Yang et le Vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch.

Tourisme.
Sur les trois premiers trimestres 2014, le nombre de nuitées de touristes russes en Finlande a connu une chute de 12% par rapport à la même période de 2013. Les touristes russes restent de loin le premier contingent de touristes étrangers (1,1 million de visiteurs sur 9 mois, 24% du total), devant les suédois (450 000 touristes suédois, 2ème groupe de visiteurs étrangers). La baisse de la fréquentation russe s’explique principalement par la dépréciation du rouble et la dégradation de la situation économique en Russie.

Parlement. Le 7 novembre, la motion de censure de la politique économique du gouvernement, déposée par le parti Vrais Finlandais et le Parti du centre, a été rejetée de justesse, à 97 voix contre 94. La demande de motion de censure fait notamment suite à la défection de deux des six partis de la coalition ; la coalition ne dispose plus que d’une majorité d’un siège au Parlement (101 sur 200). C’est le 6ème vote de ce type depuis les élections de 2011 et le troisième depuis qu’Alexander Stubb est devenu Premier ministre, le 23 juin dernier.

Islande

Debt-relief. Selon un sondage publié par le quotidien Morgunbladid, 44 % de la population se dit mécontente du plan national de remboursement des dettes des ménages et pense que le gouvernement aurait pu utiliser les fonds publics à meilleur escient. Lancé fin 2013, ce programme met en application la principale promesse électorale du Premier ministre aux élections du printemps 2013 et prend la forme du remboursement par l’Etat d’une partie de la dette hypothécaire de la majorité des ménages, notamment pour compenser l’impact de la montée de l’inflation durant la crise sur les crédits hypothécaires, généralement indexés. La publication du sondage intervient alors que le Premier Ministre et le Ministre des finances ont tenu une conférence-bilan où ils ont annoncé une accélération du programme tout en jugeant ses premiers résultats satisfaisants : il aurait amélioré la situation financière de 56 000 ménages, notamment chez les ménages plutôt jeunes ou aux revenus plutôt modestes.

Norvège

Pêche. Les volumes pêchés en Norvège ont continué de décroître en 2013, à 2,09 millions de tonnes, le plus bas niveau depuis la fin des années 1980. La valeur des prises s’est élevée à 12,7 Mrds NOK (1,63 Mrds €), en baisse de 10,6 % par rapport à 2012. Le hareng est la première espèce en termes de volume (24 % contre 23 % pour la morue) et la morue la première en valeur (32 % contre 19 % pour le hareng). En 2012, 12 048 pêcheurs étaient recensés en Norvège, dont 9 825 qui font de la pêche leur activité principale.

Commerce extérieur. Les importations norvégiennes ont atteint en octobre 2014 un montant de 51,9 Mrds NOK (+2,7 Mrds), leur plus haut niveau depuis mars 2011, avec notamment des importations de machines et véhicules en hausse de 1,1 Mrds NOK par rapport à octobre 2013. Les exportations ont atteint 86,3 Mrds NOK, pour 44 % issus de l’économie continentale hors-pétrole, soit une hausse en valeur de 13 % par rapport à la même période un an plus tôt. L’augmentation des volumes de pétrole exportés, 40,5 millions de barils contre 33,6 un an plus tôt, a permis aux exportations de pétrole de croître de 5,8 % en valeur malgré le décrochage du prix du baril.

Biocarburants. L’aéroport d’Oslo sera bientôt le premier au monde à offrir à grande échelle des biocarburants aux compagnies aériennes (Lufthansa Group, SAS et KLM dans un premier temps). Le biocarburant sera d’abord produit à partir d’huiles alimentaires usagées, puis la production à grande échelle pourrait venir de l’industrie forestière. Avinor, le gestionnaire des aéroports, a annoncé le 18 novembre 2014 avoir conclu un accord avec Statoil Aviation pour la livraison pendant un an de 2,5 millions de litres de biocarburant à partir de mars 2015 (soit 3000 vols entre Oslo et Bergen après mélange avec du carburant classique).

LuxLeaks. Dans le contexte des révélations LuxLeaks, le fonds pétrolier a confirmé avoir également recours à des montages financiers pour gérer ses investissements immobiliers en Europe par le biais d’une holding au Luxembourg, tout en soulignant qu’il existe une convention fiscale entre la Norvège et le Luxembourg.

Suède

Pharmacies. ICA, le leader de la grande distribution alimentaire suédoise (pdm de plus de 50 % en Suède) vient de racheter pour 5,7 Mds de SEK (630 M€) le réseau de pharmacies Apoteket Hjärtat (306 pharmacies en Suède réalisant un CA 8,3 Mds de SEK) détenu jusqu’à présent par la société de capital investissement Altor. Ce rachat permettra à ICA de fusionner Apoteket Hjärtat avec son propre réseau Curera (65 pharmacies et CA 1,7 Md de SEK) et de porter sa part de marché globale à 30 %. Le nouvel ensemble deviendra ainsi le 2ème acteur du secteur devant Kronans Apotek (pdm de 20 %), détenu par le finlandais Oriola-KD, mais derrière l’ancien monopole Apoteket AB, toujours détenu à 100 % par l’Etat (pdm de 33 %).

Valtech. Le français Valtech, 200 employés en Suède et spécialiste du conseil en technologies, e-business et du management, vient d’être désigné « meilleur employeur » de Suède dans la catégorie des entreprises ayant moins de 250 salariés. L’étude, réalisée par Universum, a rassemblé les votes de plus de 33 000 employés à travers le pays et est une référence nationale dans ce domaine. Dans la catégorie des entreprises ayant plus de 250 employés, le développeur de jeux pour mobiles King est le plus apprécié.

Antibiotiques. Une étude menée par le quotidien Dagens Nyheter sur la présence de bactéries résistantes aux antibiotiques dans de la viande de porc commercialisée en Suède a déclenché un débat politique. L’ancienne Ministre de l’Economie, Annie Lööf, a pris la parole pour proposer un plan d’action national de lutte contre la résistance bactérienne. Le lendemain de sa publication, le Ministre des Affaires Rurales, Sven-Erik Bucht, a exprimé son intention de rencontrer Annie Lööf et d’éventuellement utiliser sa proposition de plan d’action comme base d’une nouvelle politique gouvernementale. Pour mémoire, la parlementaire suédoise Marit Paulsen a été désignée par la Commission Européenne rapporteur général du projet de loi sur la médicamentation animale.

Dette des ménages. Selon les minutes de sa réunion du 11 novembre, le Conseil de Stabilité Financière a mis l’accent sur l’importance des mesures déjà en place ou déjà annoncées pour freiner la dette des ménages et a réaffirmé son souhait de maintenir une approche graduelle qui ne provoque pas d’ajustement brutal du marché. Le FSA Finansinspektionnen a annoncé à l’occasion de cette réunion la mise en place par les banques de programmes d’amortissement pour les nouveaux prêts dont les ratio crédit/valeur des biens sont supérieurs à 50 %.

***

Copyright
Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse du Service Économique (adresser les demandes à pierre-alexandre.miquel@dgtresor.gouv.fr). Crédit photo : helst1

Clause de non-responsabilité
Le Service Économique s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.

Directeur de la publication : Pierre-Alexandre Miquel (Chef du SER)
Revu par : Olivier Redoulès (SER Stockholm)
Service Economique Régional (SER) de Stockholm
Ambassade de France en Suède
Adresse : Storgatan 11 // 114 44 Stockholm

Avec les contributions des Services Economiques de Copenhague (Simone Le Ray, Marine Artz, Philippe Martinez), Helsinki (Nadine Mouy, Cyrille Karamitsos), Oslo (Christian Fatras, Emmanuel Frételliere, Nicolas Redon), et du Service Economique Régional de Stockholm (Adrien Delanoé, Eléonore Gautier, Frédéric Lemaitre, Olivier Redoulès).

Dernière modification : 18/01/2015

Haut de page