La Quinzaine nordique n°56

JPEG

Danemark

Conjoncture. Les ventes au détail en volume ont baissé de 0,3 % en septembre, après avoir stagné en août (-0,1 %) et baissé en juillet (-0,6 %). En variation trimestrielle, les ventes au détail en volume ont baissé de 0,4 % au 3ème trimestre 2013, laissant attendre une croissance de la consommation des ménages faible au 3ème trimestre. Le niveau d’endettement toujours élevé des ménages danois et le faible dynamisme des revenus continuent de freiner la consommation.

Secteur bancaire. Un accord rassemblant les formations politiques de la coalition de gouvernement et de l’opposition qui ont soutenu l’adoption des différents plans de soutien au secteur bancaire depuis la crise, a été conclu le 10 octobre sous l’égide du ministre des Entreprises et de la Croissance. Il introduit de nouvelles exigences pour les établissements jugés systémiques par le « comité sur les SIFIs au Danemark » et durcit les exigences de capital et de liquidité pour l’ensemble des établissements bancaires et des établissements de crédit hypothécaire danois. En outre, il établit, au sein de l’autorité de supervision danoise (Finanstilsynet), un « governing board ». La nouvelle législation encadrant les SIFIs danoises devrait en principe entrer en vigueur au 1er janvier 2015 (la directive CRD IV devrait être transposée en droit danois début 2014).

Finlande

Industrie forestière. En pleine restructuration depuis plusieurs années, le secteur ne représente plus que 4,5 % du PIB finlandais contre 8 % au début des années 2000. La profitabilité s’est légèrement améliorée depuis 2012, suite à une importante réduction des coûts et une légère hausse du chiffre d’affaires du secteur, et cette tendance devrait se poursuivre en 2014. La très forte chute des ventes de papier est compensée par la croissance de la demande pour le carton, pour le bois scié ou encore pour la pulpe. En particulier, les exportations sont en hausse significative (+5 % au 1er semestre 2013 sur un an), tirées par la forte demande des économies émergentes et du Japon.

Russie. Premier fournisseur de la Finlande avec plus de 18 % des importations, la Russie est aussi, de loin, son principal fournisseur d’énergie (85 % des importations d’énergie soit deux-tiers du pétrole et 100 % du gaz consommés). Pour réduire cette dépendance, les pouvoirs publics finlandais cherchent à diversifier leurs sources d’approvisionnement énergétiques au profit du nucléaire et du Gaz LNG.

Islande

Arctique. Le Cercle Arctique (« Arctic Circle »), forum réunissant Etats, organisation internationales, think-tanks, personnalités et entreprises, a tenu sa première conférence à Reykjavik les 14 et 15 octobre 2013. Hillary Clinton, Al Gore et Ban Ki-moon ont participé à ce forum qui a également réuni des représentants des principaux pays qui ont des intérêts dans l’Arctique (dont Etats-Unis, Chine, Russie, Inde, Corée du Sud, Canada, Norvège, Danemark, Royaume-Uni…). Le programme de l’évènement évoque notamment les enjeux énergétiques, miniers et commerciaux de la fonte des glaces.

UE. Un nouveau sondage indique que 50 % des électeurs rejettent l’adhésion à l’UE et deux-tiers des électeurs souhaiteraient la tenue d’un référendum sur la reprise des discussions d’adhésion, mises en attente la le nouveau gouvernement élu au printemps 2013.

Norvège

Commerce extérieur. Au cours des 9 premiers de l’année 2013, les exportations ont baissé de 5,3 % en valeur par rapport à la même période de l’année précédente : le tassement des recettes liées aux livraisons d’hydrocarbures n’est que partiellement compensé par la hausse des livraisons de poissons. Parallèlement les importations ont augmenté de 2,6 %. L’excédent est en recul, mais reste élevé, à 280 Mds Nok (35 Mds€), et devrait largement dépasser 10 % du PIB en 2013.

PLF 2014. Le budget 2014 vient d’être présenté par la majorité sortante. Il prévoit un déficit de 133 Mds Nok (16,4 Mds€), financé par une ponction de 2,9 % de la valeur du Fonds souverain dont le montant augmenterait par ailleurs de plus de 320 Mds Nok (40 Mds€) et devrait dépasser 180 % du PIB à la fin 2014. En tenant compte des revenus dégagés par le Fonds, l’excédent budgétaire serait supérieur à 10 % du PIB. Ce budget, qui augmente les enveloppes dédiées à l’éducation et aux infrastructures et réduit la pression fiscale, devrait être remanié d’ici le 8 novembre par la nouvelle majorité élue en septembre.

Rail. La ligne de chemin de fer reliant Oslo et Bergen, les deux plus grandes villes du pays, a été fermée pendant une semaine, du 7 au 14 octobre, suite à un éboulement dans sa partie centrale. Le réseau ferroviaire norvégien souffre depuis de longues années d’un déficit d’entretien, et ce genre d’incident n’est pas rare. La quasi-totalité des lignes sont à voie unique, avec des possibilités de contournement sont limitées.

Suède

Volvo. En septembre 2013, les ventes totales de Volvo en Europe ont baissé de 5,1 % sur un an, alors même que les ventes de voitures Volvo ont augmenté plus vite que le marché (+13,1 % pour les voitures Volvo contre + 5,5 % pour l’ensemble du marché européen). Dans ce contexte, Volvo restructure son activité poids-lourds : l’unité de fabrication de cabines d’Umeå va être relocalisée à Göteborg, où toute l’activité cabine va être concentrée sur une seule ligne de production. Par ailleurs, la production d’une unité de production belge (Gand) devrait être relocalisée en France. Au total, 700 emplois directs et indirects seraient détruits en Suède (dont 600 à Umeå) et 200 en Belgique.

RSE. 1000 entreprises suédoises seraient affectées par la nouvelle législation européenne sur la transparence des pratiques concernant l’environnement, les droits de l’Homme et la lutte anti-corruption (législation qui concerne 18 000 entreprises dans l’UE). La ministre du commerce extérieur, Mme Ewa Björling, a déclaré être opposée à la mise en place de cette nouvelle législation en Suède.

Nucléaire. Le syndicat des ouvriers de la métallurgie et le Patronat suédois demandent la mise en place d’une commission sur l’énergie et font pression pour que le gouvernement construise un accord entre les principaux partis politiques sur la question de l’énergie nucléaire.

Les éléments contenus dans cette quinzaine nordique ne sauraient d’aucune manière engager la responsabilité des ambassades de France dans les pays nordiques ou de la Direction Générale du Trésor.

Dernière modification : 09/02/2015

Haut de page