La Quinzaine nordique n°53 - 12 septembre 2013

FMI. Pour les quatres pays nordiques (Danemark, Finlande, Norvège et Suède), le FMI a publié ses rapports au titre de l’Article IV pour l’année 2013, et pour la première fois, un rapport global pour les quatre pays. Le Fonds souligne que les cadres sociaux et les politiques macroéconomiques des pays nordiques ont contribué à leur bonne performance économique relative depuis la crise. Il juge en revanche qu’il existe des vulnérabilités au niveau du système financier nordique, important et intégré, en lien avec l’endettement des ménages et le secteur immobilier dans certains pays.

Etats-Unis. Le Président Obama était à Stockholm les 4 et 5 septembre 2013, en amont du sommet du G20 de Saint- Pétersbourg. Son programme comportait notamment une réunion bilatérale avec le premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt et un dîner avec les chefs d’Etat et de gouvernement des pays nordiques. Les principaux sujets économiques ont concerné (i) le traité de libre échange trans-atlantique, auquel la Suède est très favorable, (ii) la transtion énergétique, avec une présentation de technologies nouvelles dans le domaine de l’efficacité énergétique à l’université KTH et (iii) le sujet énergie-climat en vue de la COP 2015.

JPEG

Danemark

Croissance. Au 2ème trimestre 2013, le PIB a crû à nouveau (+0,5 % après -0,7 % au 4ème trimestre 2012 et -0,2 % au 1er trimestre 2013) : les exportations ont nettement accéléré (+1,8 % au 2ème trimestre après +0,4 % au 1er trimestre), la consommation publique et l’investissement ont rebondi (respectivement +0,7 % après -2,8 % et +0,9 % après -1,2 %) alors que la consommation des ménages a stagné (+0,0 %). Au début du 3ème trimestre, la production industrielle dans le secteur manufacturier augmente (+2,3 % d’acquis au mois de juillet) et le climat des affaires s’améliore, ce qui laisse augurer une nouvelle progression de l’activité.

Attractivité. La Chambre de Commerce dano-américaine Amcham a organisé le 5 septembre le « Foreign Investor Summit 2013 », avec la participation du nouveau ministre des Affaires Européennes, du Commerce et des Investissements, Nick Hækkerup. Cet évènement a lieu dans un contexte où, selon le Business Barometer 2013 réalisé par l’Amcham, 54 % des entreprises étrangères au Danemark envisageraient de réorienter leurs investissements vers un autre pays.

Construction. E. Pihl & Søn, une des principales entreprises du secteur danois de la construction, a annoncé sa mise en faillite fin août 2013 et prévoit le licenciement de 1500 employés. La faillite met en difficulté plusieurs projets d’envergure nationale dans lesquels E. Pihl & Søn était maître d’œuvre, tels que le nouveau bâtiment des Nations Unies à Copenhague.

Finlande

NOKIA. Nokia cède sa filière mobiles à Microsoft pour 5,4 Mrds€. Cette cession et le rachat de « Nokia Solutions and Networks » (n°2 mondial des infrastructures télécoms et réseaux haut débit), début juillet, marquent un changement de stratégie, NSN concentrant dorénavant plus de 90% du CA total. La branche cédée représente un CA de 15,7 Mrds€ en 2012 et 4700 emplois en Finlande.

Compétitivité. Les confédérations syndicales et patronales sont parvenues à un accord cadre prévoyant une hausse modérée des salaires mensuels en 2014 et 2015 (hausse de 20 € sur les salaires mensuels en 2014 puis +0,4 % en 2015) ; ces accords doivent maintenant être approuvés par les 280 fédérations syndicales.

Croissance. Au 2ème trimestre 2013, la Finlande est sortie de récession dans le sillage de la zone euro. Le PIB a crû de 0,2% (+0,3 % pour la zone euro), après quatre trimestres consécutifs de contraction (sur un an, le PIB finlandais s’inscrit en baisse de 1,2%). En 2014, la faible progression des salaires pèserait sur la demande intérieure, et la croissance du PIB dépendrait principalement des exportations. Dans ce contexte de croissance faible et de déficit public élevé (environ 4,6 % PIB en 2013), le gouvernement a annoncé plusieurs réformes structurelles à l’horizon 2017.

Islande

Pêche. La négociation qui s’est tenue le week-end dernier entre l’Islande et les Iles Féroés d’une part, et la Norvège et l’UE d’autre part, au sujet des quotas de pèche au maquereau, n’a pas abouti ; une nouvelle rencontre aura lieu en octobre 2013 ; le négociateur islandais Sigurgeir Thorgeirsson juge que les sanctions évoquées par l’UE ne devraient pas s’appliquer d’ici là.

Icesave. Le fonds de garantie des dépôts britannique a recouvré 3,1 Mds € sur les coûts liés à l’indemnisation des déposants britanniques lésés par les faillites bancaires islandaises (sur un total de 4,5 Mds €) ; il estime qu’il devrait recouvrer la totalité des coûts supportés in fine.

Norvège

Pétrole. La compagnie pétrolière autrichienne OMV a fait une nouvelle découverte d’hydrocarbures dans le gisement Johan Castberg, à 310 km au nord de Hammerfest, dans la partie nord-est de la Mer de Barents (« Hoopområdet »). Du fait du changement de fiscalité intervenu au printemps 2013, des explorations supplémentaires seront nécessaires pour s’assurer que l’exploitation du gisement est rentable (seuil de 200 à 400 M barils nécessaires, contre 65 à 165 M estimés à ce jour).

Elections. Le Parti Conservateur et les trois autres partis de droite sortent vainqueurs des élections législatives du 9 septembre. La droite obtient la majorité au Parlement avec 96 sièges, contre 72 pour les partis du gouvernement Stoltenberg ; les Verts entrent au Parlement avec 1 siège. Dans son discours lors de la soirée électorale, le Premier Ministre Jens Stoltenberg a reconnu la défaite de la coalition « rouge-verte », même si son parti reste la première formation politique du pays, et a annoncé vouloir présenter sa démission après la présentation de la loi de finances 2014 le 14 octobre 2013.

Suède

Politiques monétaire. Tout en prenant acte des dernières évolutions positives de la conjoncture, la banque centrale maintient son taux directeur inchangé à 1,0 % pour continuer à soutenir l’économie suédoise, en présence d’un déficit de demande et en l’absence de pressions inflationnistes. La Riksbank prévoit qu’elle commencerait à augmenter ses taux fin 2014.

Politique budgétaire. Le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Göran Hägglund, a annoncé une réduction d’impôts pour les retraitées les plus modestes. Cette baisse d’impôts (qui représenterait environ 12 euros par mois et par retraité), atténuerait la baisse des pensions déjà programmée pour 2014 (-25 euros par mois en moyenne) sous l’effet mécanisme d’ajustement automatique du régime de base de retraite. Le projet de budget 2014, publié le 18 septembre, pourrait inclure d’autres mesures de soutien à l‘économie.

Réformes structurelles. Le Gouvernement et les représentants de l’industrie pharmaceutique se sont accordés sur une baisse systématique des prix des médicaments de 7,5 % quinze ans après leur mise sur le marché. Cette mesure, portée par Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Göran Hägglund, devrer figurer dans le PLF 2014 pour entrer en vigueur le 1er janvier 2014.

Les éléments contenus dans cette quinzaine nordique ne sauraient d’aucune manière engager la responsabilité des ambassades de France dans les pays nordiques ou de la Direction Générale du Trésor.

Dernière modification : 13/09/2013

Haut de page