Entretien à l’ambassade avec les porteurs du W Project #2

JPEG

Le mardi 28 janvier, l’ambassadeur de France, François Zimeray, a reçu au Palais Thott deux jeunes Français, porteurs du W Project #2. Louisa Mesnard et Edgar Roussille sont venus discuter de l’entreprenariat français à Copenhague, et au Danemark en général, dans les secteurs de l’économie créative.

Alliant talents, imagination et créativité, l’économie créative englobe divers secteurs d’activité, tels que les arts, les médias, l’artisanat, la gastronomie, la mode et l’architecture.

Le W Project #2 est une nouvelle branche du W Project. Celui-ci a été lancé en janvier 2012 par deux jeunes diplômés d’école de commerce. En 2013, ils ont traversé quatorze pays, allant à la rencontre des Français de l’étranger. Les expatriés, qu’ils soient entrepreneurs ou issus du monde institutionnel, leur ont livré leurs expériences de tous les jours. Au gré des récits de chacun, le W Project espère pouvoir créer une plateforme en ligne dédiée spécifiquement à l’entreprenariat français à l’étranger permettant de partager les bonnes pratiques.

JPEG

Ayant rencontré un franc succès, le W Project s’est diversifié et s’est doté d’une nouvelle branche, dédiée à l’économie créative. C’est cette équipe que M. l’ambassadeur a reçu à l’ambassade le 28 janvier. Tout comme pour le projet initial, Louisa Mesnard et Edgar Roussille, eux aussi issus d’une école de commerce, viennent de débuter leur tour du monde. Le Danemark était leur première étape. Ils y ont rencontré des entrepreneurs venant d’univers différents, la sculpture, l’école, la radio, la restauration, l’art, autant de secteurs qui témoignent de la diversité de l’entreprenariat français au Danemark. M. l’ambassadeur a fait valoir que lui-même, entouré de toute l’équipe de l’ambassade, était un entrepreneur à sa manière. Il leur a exposé sa vision de l’entreprenariat au Danemark, ainsi que sa volonté de promouvoir le Danemark en France comme terre d’avenir pour les investissements. L’environnement hyggeligt, qui règne ici, favorise le commerce. IBM, dans son Global Location Trends, place d’ailleurs le Danemark à la deuxième place en termes de valeur ajoutée et de compétences des emplois créés grâce aux projets d’Investissement Directs à l’Etranger (IDE).

L’équipe du W Project #2 poursuit désormais sa route vers la Suède. Un petit film sur le Danemark devrait bientôt voir le jour. Il sera possible de suivre leur périple sur leur site web : http://www.wproject.fr/team-economie-creative/.

Dernière modification : 04/02/2014

Haut de page