Avez-vous besoin d’un visa ?

Tous les ressortissants étrangers qui souhaitent se rendre en France doivent être en mesure de présenter à la frontière les justificatifs réglementaires relatifs à l’objet du séjour, aux moyens d’existence et aux conditions d’hébergement.

Dans certains cas, un visa est nécessaire. Il doit être sollicité avant le départ auprès de la section consulaire de l’Ambassade de France à Copenhague. Il sera établi en fonction de la nationalité du requérant, de la durée et du motif de son séjour ou de son établissement en France.

Nationalité

Les ressortissants des Etats suivants ne sont pas soumis à l’obligation de visa pour se rendre en France :

-  Union Européenne,

- Espace Economique Européen (Union Européenne + Islande, Norvège, Liechtenstein),

-  Suisse.

Ils peuvent voyager et résider librement en France munis de leur carte d’identité ou de leur passeport.

Au titre d’accords bilatéraux entre la France et certains pays, un visa pour se rendre en France n’est pas nécessaire pour certains ressortissants de pays tiers. Pour vous en assurer, vous pouvez consulter le site du Ministère des Affaires étrangères ou contacter vos interlocuteurs à la section consulaire de l’Ambassade.

Les ressortissants non communautaires résidant au Danemark, titulaires d’un visa Schengen en cours de validité ou d’une carte de séjour danoise en cours de validité, peuvent se rendre en France métropolitaine pour une période équivalent à 90 jours sur une période de 180 jours, avec un passeport en cours de validité.

Attention

La détention d’un visa Schengen ne permet pas à son titulaire de se rendre dans les Départements d’Outre-Mer ou les Territoires d’Outre-Mer*. Les visas pour ces destinations sont des visas nationaux.

Les titulaires d’un titre de séjour délivré par un Etat Schengen sont dispensés de visa pour le territoire des départements français d’outre-mer et des collectivités de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon, pour des séjours n’excedant pas trois mois.

* les Départements d’Outre-Mer : Guadeloupe, Guyane française, Martinique, La Réunion ;

* les Territoires d’Outre-Mer : Saint-Pierre et Miquelon, Mayotte, Polynésie française, Wallis et Futuna, Terres Australes et Antarctiques françaises, Nouvelle-Calédonie, Îles Eparses et Ile de Clipperton.

Pour un séjour inférieur à 3 mois, les titulaires d’un visa Schengen doivent donc formuler une demande de visa spécifique pour le DOM ou TOM de destination auprès du service consulaire.

Pour une période supérieure à 3 mois, un visa de long séjour est nécessaire.

Un visa valable uniquement pour un DOM ou TOM, ne permet pas de se rendre en France.

Attention

Les permis de résidence délivrés par les autorités des Îles Féroé et du Groenland sont valables uniquement pour ces lieux de résidence. Ils ne permettent pas à leurs titulaires, ressortissants non communautaires, d’entrer dans l’Espace Schengen (en dehors du Danemark et de la Suède).

Afin d’entrer dans l’espace Schengen, pour une durée inférieure à 90 jours sur une période de 180 jours, le requérant doit contacter le service d’immigration danois (Udlaendingeservice) et demander un permis de retour (Tilbagerejsetilladelse). Ce permis de retour accompagnera le titulaire pendant son séjour.

Les ressortissants non communautaires résidant dans les Îles Féroé ou au Groenland doivent être en possession d’un visa long séjour pour pouvoir s’établir en France.

Motif, durée du séjour ou établissement en France

Pour quelle durée et quel(s) motif(s) souhaitez-vous établir un visa ?

Visa de court séjour (90 jours sur une période de 180 jours) :

-  pour un transit en zone internationale aéroportuaire ou hors de la zone internationale,

-  pour une visite familiale ou privée, des études, du tourisme ou pour motif professionnel en France métropolitaine, dans les DOM ou TOM,

-  pour une visite professionnelle ou touristique à Djibouti,

-  sur passeport diplomatique ou de service.

Visa de long séjour (supérieur à 3 mois), pour la France métropolitaine, les DOM ou TOM :

-  pour du tourisme, une visite familiale ou privée,

-  pour des études,

-  pour un stage,

-  pour exercer une activité professionnelle,

-  pour accompagner ou rejoindre votre conjoint, ressortissant français ou communautaire,

-  pour les mineurs scolarisés,

-  pour les scientifiques.

Remarques

  • Les frais de dossier doivent être acquittés lors du dépôt de dossier auprès du service consulaire. Ils constituent un droit d’instruction de la demande de visa, ils ne signifient en aucun cas la délivrance automatique d’un visa.

Aucun remboursement ne sera opéré en cas de refus de visa.

  • Il est recommandé de présenter la demande de visa 2 mois avant la date de délivrance souhaitée.
  • La délivrance d’un visa ne signifie pas un droit absolu à l’entrée sur le territoire français et dans l’Espace Schengen. Les originaux des justificatifs présentés lors du dépôt de la demande de visa doivent accompagner le titulaire du visa pendant la durée de son séjour. La Police aux Frontières exige leur présentation en cas de contrôle.

Dernière modification : 05/12/2014

Haut de page